Aller au contenu

Crédit hypothécaire : quelles sont les conditions de prêt ?

Crédit hypothécaire : quelles sont les conditions de prêt ?

Lorsque vous possédez un bien immobilier, vous pouvez contracter un emprunt auprès d’un établissement bancaire qui sera couvert par votre propriété. Ce type de crédit garanti par l’hypothèque de votre bien porte le nom de prêt hypothécaire. En cas de non-remboursement de votre prêt immobilier, le prêteur peut saisir votre propriété. Un crédit immobilier comporte de nombreux avantages dont vous pouvez profiter si vous connaissez les conditions de ce type de prêt.

Caractéristiques du profil pouvant demander un prêt hypothécaire

En France, pour être éligible au prêt hypothécaire, il vous faut tout d’abord être un résident fiscal français. L’établissement bancaire que vous contactez étudie votre taux d’endettement tout en vérifiant que vous disposez de revenus pouvant rembourser votre emprunt. Vos gains doivent par ailleurs vous permettre de régler l’ensemble de vos charges courantes. À titre personnel, vous pouvez évaluer votre taux d’endettement avec une simulation de crédit hypothécaire. Le principe de fonctionnement de ce calculateur en ligne est simple et prend simplement en compte vos revenus et l’ensemble de vos charges. Le taux maximum d’endettement vous permettant de contracter un crédit hypothécaire accepté par la loi est de 33 %. Par ailleurs, la propriété immobilière mise en garantie doit légalement vous appartenir. Si tel n’est pas le cas, elle doit être au nom d’une SCI.

Conditions du crédit hypothécaire pour un bien soldé et en cours de remboursement

Lorsque vous souhaitez obtenir un prêt hypothécaire avec un bien déjà soldé, l’établissement prêteur procède immédiatement à la mise en hypothèque de ce dernier. Cette action s’accompagne de la publication de l’annonce auprès des services de la publicité foncière et de la sollicitation des services du notaire. Si vous économisez pour partir en voyage et que vous n’avez pas encore remboursé le crédit sur votre bien, la démarche est différente. Le nouvel établissement prêteur achète votre dette et peut vendre votre propriété en cas de non remboursement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.