Conseils clés pour prévenir les risques de loyers impayés

Dans le cadre de l’investissement locatif, les loyers impayés ne sont pas rares. Mais il est tout à fait possible de prévenir cela en prenant dès le début quelques prédispositions. Justement, le présent article donne des conseils pratiques pour éviter ce genre de souci et réussir son projet.

Choisir les bons locataires

De prime abord, la meilleure façon de prévenir les loyers impayés est de bien choisir les locataires. Il convient notamment de vérifier leur situation et leur solvabilité. Un locataire est considéré comme solvable lorsque la part du loyer représente au maximum 25 à 33 % de ses revenus mensuels. Il ne faut donc pas hésiter à lui demander certaines pièces justificatives, comme un contrat de travail et les deux derniers bulletins de salaire. S’il s’agit d’un travailleur indépendant, le document à exiger est le dernier avis d’imposition et le bilan. Il faudra également lui demander ses trois dernières quittances de loyer ainsi qu’un justificatif d’identité. Si les candidats à la location sont des retraités, les propriétaires bailleurs doivent réclamer leur bulletin de pension. Pour ce qui est des étudiants, leur carte d’étudiant suffit pour s’assurer de leur solvabilité.

Exiger un garant au locataire

Il est également envisageable d’exiger à tout candidat locataire d’avoir un garant. Pour cela, celui-ci dispose de nombreuses solutions. Au premier abord, il peut avoir recours à un garant physique, généralement une personne de son entourage : famille ou amis. Dans le cas où il se retrouve en défaut de paiement des loyers, le propriétaire bailleur pourra se retourner contre le garant sélectionné pour obtenir le versement des sommes dues. Il y a aussi le garant en ligne si celui physique s’avère impossible. C’est le cas de la caution locative en ligne. Avec certaines conditions, une banque peut également devenir une caution et s’engage à exécuter les obligations d’un locataire dans l’éventualité d’une défaillance. Ce dernier est amené à verser sur un compte bloqué certaines sommes correspondant à quelques mois de loyer. Aussi, en cas d’impayés, le propriétaire pourra demander le déblocage des fonds à la banque.

Souscrire une assurance loyers impayés

Il est vivement conseillé à tout propriétaire d’un bien mis en location de se protéger des loyers impayés en souscrivant une assurance. Les garanties, comme la GLI ou garantie loyers impayés ou la garantie visale, sont, entre autres, très intéressantes. La GLI se charge de payer les sommes dues jusqu’à ce que le locataire régule les loyers. De plus, celle-ci prend en charge toute éventuelle action en justice dans le cas où l’on engage le locataire. Elle a aussi pour rôle de protéger l’assuré contre les détériorations de son bien et le couvre en cas de départ prématuré du locataire. Pour ce qui est de la garantie visale, il s’agit d’une assurance gratuite financée par Action Logement. Si le locataire est un jeune de moins de 30 ans ou un salarié précaire, elle rembourse les loyers impayés. Il appartient ensuite au locataire de rembourser Action Logement.